Une nouvelle étape de vie qui s’annonce, une mutation, une promotion professionnelle … Les raisons qui poussent à se séparer d’un bien immobilier sont nombreuses. En le proposant à un prix équitable et conforme au marché, la vente se conclura au mieux !

Comment faire pour vendre son bien ?

Proposer votre maison ou votre appartement à l’achat doit se faire dans le respect des formalités légales. Il faut d’abord s’assurer que ce bien immobilier est acessible et qu’il ne fera pas l’objet, par exemple, d’un droit de préemption exercé par la mairie concernée. Par ailleurs, il arrive qu’un motif sérieux puisse entraîner une « interdiction de vente » mais celle-ci est temporaire. Il est également utile de décider assez tôt si l’on souhaite vendre sa maison, son appartement soi-même ou bien faire appel à un intermédiaire. Cette dernière solution est préférable car elle permet de bénéficier d’un accompagnement commercial efficace. Une agence immobilière est en effet toute indiquée pour mettre votre bien en valeur et avant tout, l’estimer avec justesse et professionnalisme. En faisant confiance à fr.foncia.com, les propriétaires peuvent faire réaliser une estimation immobilière de leur bien répondant à des critères précis. La surface habitable fait partie des paramètres qui influent sur le prix de vente. Il s’agit de la superficie qui sert de référence lors de la cession d’un bien immobilier et elle s’inscrit dans un cadre légal.

Une valeur vénale bien estimée

La qualité intrinsèque du bien immobilier compte aussi quand on veut vendre son appartement ou sa maison en réalisant au passage une bonne affaire. Une connaissance précise du marché immobilier est indispensable et seul un expert en la matière peut éclairer les propriétaires vendeurs à ce sujet. La valeur vénale d’une maison ou d’un appartement correspond au prix auquel ces biens peuvent être cédés en fonction du marché. Pour le fixer, on tient compte de la valeur à laquelle des maisons ou appartements comparables ont été vendus. Cette estimation de bien immobilier sert aussi en matière fiscale. Quand on veut vendre son appartement ou sa maison, il faut établir cette valeur en comparant son bien à des habitations similaires qui sont sur le marché. Si la vente est réalisée à un prix inférieur, le fisc a le droit de solliciter une rectification. Le prix de vente servant à calculer les taxes qu’elle perçoit à cette occasion, l’administration fiscale compare alors le bien sous-estimé avec des habitations « globalement semblables ». Une estimation de maison ou d’appartement fait l’objet d’un rapport d’expert.

Une évaluation très bien étayée

Une bonne estimation immobilière prend la forme d’un document qui inclut plusieurs relevés. Le type du bien y est mentionné avec des éléments descriptifs ou administratifs ainsi que techniques. Les détails de la surface habitable sont donnés mais aussi des précisions sur la qualité du bien qui sera mis en vente, sur sa construction, son niveau de confort et son orientation. Cette expertise calcule la valeur vénale de votre maison ou appartement en prenant en considération l’offre et la demande. Il existe plusieurs manières d’expertiser un bien pour une estimation immobilière fiable. La méthode comparative est couramment utilisée. Des mises en parallèle sont faites avec d’autres biens à peu près équivalents vendus peu de temps auparavant. Avec ces références, un calcul est fait de sorte à estimer une valeur vénale au m2 pour votre bien immobilier. Celle-ci est capitale pour rédiger une annonce qui se doit d’être exhaustive. Un acquéreur éventuel attache bien sûr de l’importance au prix mais attend un maximum de détails afin de planifier (ou pas) une visite du bien immobilier qu’il a repéré.

Les formalités obligatoires pour vendre

La législation impose plusieurs diagnostics aux propriétaires qui souhaitent céder leur bien immobilier, maison ou appartement. Ainsi l’acquéreur potentiel est informé de toutes les caractéristiques essentielles du logement qu’il convoite. Ces diagnostics seront impérativement réalisés par des professionnels. Diverses substances ou nuisances seront détectées. Des traces de plomb sont recherchées uniquement dans des parties d’immeubles antérieures à 1949. Pour les habitations construites avant le 1er juillet 1997, l’amiante fait partie des polluants détectés par les professionnels du diagnostic. Ces derniers traquent aussi les termites qui peuvent s’attaquer à la charpente. Les équipements de gaz et d’électricité qui datent de plus de 15 ans sont également vérifiés. La performance énergétique du logement est évaluée, dans une optique d’optimisation des moyens de chauffage. Enfin, des risques particuliers sont pris en compte dans certaines zones concernées par des dangers sismiques ou liés à la pollution. Vendre un bien immobilier correspond à un long processus tant du côté vendeur que du côté acheteur. Cependant, avec une estimation d’appartement ou de maison bien réalisée, les acquéreurs potentiels seront davantage mis en confiance.