Si vous avez l’intention de faire un placement immobilier, les offres disponibles dans les grandes métropoles ne sont pas les seules que vous devez analyser dans les annonces immobilières. Vous pouvez aussi vous tourner vers celles des communes lointaines. Ces biens servent le plus souvent de résidence secondaire ou de domicile de retraite. Toutefois, avant de faire cet investissement, les futurs acquéreurs se posent certaines questions. Voici les plus récurrentes !

1. Quel est le montant exact à investir ?

L’achat d’un bien en campagne, comme une maison à Tulle, offre de nombreux avantages. Le plus intéressant est le prix relativement bas. En effet, le coût d’un logement en ville est plus élevé que celui d’une maison en vente au village. Attention ! Ce léger avantage peut toutefois cacher de multiples dépenses. Votre budget risque donc de s’alourdir. La majeure partie du temps, ce sont les taxes foncières qui sont à un pourcentage élevé. Un tel problème se pose surtout dans les communes à cause de la suppression de l’impôt sur habitation et la non-augmentation des subventions. Outre ce facteur, l’état actuel de la maison à acquérir peut aussi peser dans la balance. S’il n’est pas directement habitable, il faudra des travaux de réaménagement. Ce sont alors des dépenses supplémentaires à annexer au budget.

2. Quelle est la position géographique du bien ?

Même s’il s’agit d’une villa, il est primordial que le nouveau domicile présente des caractéristiques précises. Certains de ces critères doivent être prédéfinis par vous-même, mais d’autres sont immuables. Ces derniers sont :

  • le calme du quartier ;
  • la proximité avec les infrastructures et les lignes de transport ;
  • l’accessibilité et le stationnement en voiture.

Les éléments précités sont liés à l’emplacement géographique de la maison de campagne. Généralement, ce sont les agences immobilières qui doivent fournir ces informations. Cependant, il serait plus adéquat de mener une investigation afin d’être sûr que toutes les conditions désirées sont rassemblées. Pour le faire, rapprochez-vous de vos éventuels futurs voisins, puis posez-leur les questions appropriées.

Étant déjà sur place, et de manière permanente, ils sont la référence pour vous fournir les meilleures informations. Vous en saurez également plus sur la sécurité du quartier et les problèmes fréquemment rencontrés par les habitants. Ces renseignements sont essentiels, surtout lorsque vous avez l’intention de mettre la propriété en location.

3. Le bien immobilier est-il respectueux des normes ?

En métropole comme en ville, les maisons sont soumises à la même réglementation. Il est très important que ces normes soient scrupuleusement suivies pour éviter des conflits avec l’administration publique. Les points à contrôler sont la performance énergétique, la salubrité et le plan d’urbanisme.

Performance énergétique

Cette caractéristique est utile autant pour vous que pour vos voisins. En effet, une maison qui subit une déperdition d’énergie entraîne des frais supplémentaires au propriétaire. Elle représente aussi un danger pour les habitations situées aux alentours. Pour cette raison, il existe une loi qui liste les indices qui peuvent prouver la performance énergétique. Pour vous en assurer, demandez à voir le diagnostic effectué sur le bien. Notifiez aux agences immobilières qu’il doit être récent. Vous aurez ainsi un réel aperçu de la situation.

Salubrité

Il s’agit de l’état global de la propriété à l’intérieur comme à l’extérieur. Même si cela n’engendre pas forcément des dépenses, une maison sale entraîne énormément de rangement à faire. Vous serez contraint de procéder à la mise au propre de l’habitation avant de vous y installer.

Plan d’urbanisme

Ce point important contribue à vous protéger contre la perte totale de votre investissement. Si la maison ne se trouve pas au bon endroit, elle sera détruite par le service de l’urbanisme. Lorsque des travaux ont aussi été effectués sans une autorisation, l’acheteur risque de payer des pénalités. Il faut alors se rendre au service de l’urbanisme pour consulter le dossier lié à la propriété. Les documents légaux qui s’y trouvent retracent tout le processus de construction ainsi que les travaux effectués. Vous pouvez confier cette tâche à un spécialiste comme cela est souvent recommandé en Corrèze.

4. L’eau est-elle potable dans la zone d’habitation ?

L’existence de l’eau potable est un critère essentiel dans le choix de votre nouveau logement, car cela vous évitera de nombreuses maladies. Une vérification vous permet de savoir si les produits chimiques ou les minéraux ont affecté l’eau du robinet. Cette enquête doit être menée également par rapport à l’électricité. Le but est de déterminer si le village est privilégié pour le rétablissement du courant électrique en cas de coupure. Sinon, assurez-vous de choisir une maison en vente équipée d’un groupe électrogène. 

Ces quatre questions sont les plus fréquemment posées avant l’achat d’un bien immobilier en campagne. Elles regroupent les points essentiels pour une vie épanouie au sein de la nouvelle maison. Par ailleurs, en cas de doute, il serait judicieux de faire appel à un professionnel pour effectuer les vérifications.