6 conseils pour bien réussir l’estimation de son bien immobilier

Bien immobilier

Publié le : 22 mai 20235 mins de lecture

Vous avez pour projet de mettre en vente un bien immobilier dont vous êtes propriétaire ? La première des démarches à effectuer en pareilles circonstances consiste à évaluer le prix du logement. Si ce dernier est considéré comme trop élevé par les potentiels acheteurs, la vente risque de traîner en longueur. Dans le cas contraire, vous ferez tout simplement une mauvaise affaire. Heureusement, vous trouverez, dans le texte ci-dessous, six conseils qui vous aideront à réussir une telle estimation immobilière.

Prendre en compte de nombreux paramètres

Pour être la juste possible, l’estimation de bien immobilier doit nécessairement s’appuyer sur des critères objectifs. Parmi les plus significatifs, on retrouve notamment :

  • la surface habitable du bien
  • les caractéristiques propres aux logements (nombre de pièces, équipements, etc.)
  • la consommation d’énergie
  • la taille du terrain

En pratique, la majorité des propriétaires ont tendance à surévaluer la valeur de leur bien, notamment parce qu’ils intègrent à leur réflexion des éléments peu objectifs, comme des souvenirs heureux. Évitez de tomber à votre tour dans ce piège et gardez bien en tête qu’un prix trop élevé n’incitera pas les personnes intéressées à visiter votre bien !

À lire en complément : Évaluer gratuitement son bien immobilier pour le vendre au meilleur prix et sans perdre de temps

L’importance de la localisation

L’emplacement du bien est également un critère essentiel pour déterminer le prix de vente. Vous ne serez sans doute pas surpris de lire ici qu’une habitation de surface égale ne se vendra au même prix si elle se situe dans un quartier chic d’un grand centre urbain ou en pleine compagne.

Un environnement agréable va accélérer la vente. Même en ville, les acheteurs recherchent en priorité des zones calmes, à proximité de parcs. Ils sont également sensibles à la présence de nombreux commerces et à une offre de transport en commun diverse et performance.

À explorer aussi : Quelles sont les solutions pour vendre un logement squatté ?

Faire appel à un professionnel

Plusieurs professionnels sont en mesure de vous aider à fixer le prix de vente de votre logement (hors frais d’agence immobilière et actes de notaires, bien évidemment).

Votre premier réflexe sera sans doute de prendre contact avec une agence immobilière. Elle dispose en effet du savoir-faire et de l’expérience pour répondre à votre besoin. Elle possède également une bonne connaissance du marché local, ce qui constitue un atout indéniable pour la réussite de votre projet.

Vous pouvez également faire le choix de faire appel aux services d’un notaire. Ce dernier n’est pas uniquement là pour enregistrer la transaction et collecter les différentes taxes. Il peut aussi estimer la valeur de votre bien.

Utiliser des outils en ligne

Vous préférez agir seul et fixer par vous-même le prix de vente de votre maison ? C’est tout à fait possible ! Il est toutefois fortement conseillé de vous appuyer sur des outils numériques, dont la plupart sont disponibles gratuitement. Leur fonctionnement est simple et intuitif. Il vous suffit en effet de renseigner quelques paramètres (localisation du bien, année de construction, surface habitable, nombre de pièces, etc.) pour accéder en quelques secondes à une première estimation. N’hésitez pas à utiliser plusieurs outils différents afin de valider les résultats ainsi obtenus !

Remarquez enfin que de tels outils pourraient également vous être précieux pour vérifier la valeur d’un bien qui vous intéresse. De quoi mettre toutes les chances de son côté pour réussir son achat immobilier !

Regarder des annonces similaires

Il est aussi intéressant de vous pencher sur des transactions passées. Pour cela, consultez des annonces conclues par une vente. Bien évidemment, les biens concernés devront être similaires à celui que vous vous apprêtez à mettre sur le marché. Ils devront également se situer dans la même zone géographique (ou dans le même quartier pour le cas d’un grand centre urbain).

Attention ! Les prix indiqués sur ces annonces ne sont pas ceux réellement payés par l’acheteur. Pour affiner votre estimation et éviter toute surévaluation de votre bien, considérez une baisse de 10 à 15 % par rapport aux tarifs affichés.

Analyser la concurrence

Le marché de l’immobilier est régi par la règle de l’offre et de la demande. Par conséquent, il est logique que les prix soient élevés pour des biens rares et inversement. Vous devez nécessairement tenir compte de ce principe si vous souhaitez vendre au plus vite votre logement actuel. Vous afficherez alors un prix de vente légèrement inférieur à vos concurrents directs afin d’attirer l’œil des acquéreurs et de les inciter à venir voir le bien. Ne commettez toutefois pas l’erreur d’effectuer une remise trop importante au risque de faire fuir les potentiels intéressés et de perdre de l’argent !

Plan du site